[INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Ven 29 Juil 2016 - 12:08

tu as peut être raison de ton point de vue mais du mien j'ai raison aussi.
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par matth21 le Ven 29 Juil 2016 - 12:11

Gédéon a écrit:
matth21 a écrit: 80km d'autonomie en ZEV est ridicule compte tenu des performances obtenues par les hybrides plug-in, dont le fonctionnement est inversé.
Non, c'est loin d'être ridicule car des millions de gens, disons en Europe, ont une voiture qui parcourt moins de dix mille km/an; ce qui est ridicule serait de les obliger à utiliser un véhicule avec 50kW.h de batteries ou un hybride avec un moteur de 120ch, pour dix ou cinquante kilomètres quotidiens.
Le prolongateur d'autonomie Aquarius, s'il s'avère avoir un bon rendement, est un système minimaliste adéquat pour les automobilistes qui veulent rouler en électrique leur trajet quotidien et sans craindre un manque de recharge pour un déplacement inopiné.
Perso je ne paierai jamais 50kW.h de batteries car 12kW.h me conviennent très bien et sans thermique de 150ch: convenons que déplacer 1700kg de matériel pour satisfaire la mobilité d'une ou deux personnes, ça aussi, c'est ridicule.

Sauf que le principal frein à l'achat de ce genre de véhicules, c'est justement l'autonomie aujourd'hui limitée, que ce soit sur du 100% électrique ou de l'hybride plug-in. Ce n'est peut-être pas rationnel, mais le client aimera toujours une voiture qui lui offre le plus d'autonomie, même s'il n'en a pas besoin. Et ce aussi sur les thermiques, aujourd'hui on assiste à une diminution du volume des réservoirs ce qui sur certains modèles, on ne peut plus faire 1000km avec un plein. Notamment sur des routières comme l'Audi A4 ou la Renault Talisman, qui offrent sur certaines versions des réservoirs de citadine (40 litres).

PSA prépare pour 2019 une nouvelle chaîne de traction HYbrid4 Plug-in permettant de faire environ 50km en ZEV. Toujours PSA, va atteindre prochainement l'objectif de 2,0l/100km sur les véhicules thermiques notamment avec HYbridEco. Nissan prépare sur les prochaines générations de Leaf et de Qashqai des versions électriques permettant 500km d'autonomie, rendant obsolètes les Range Extenders. Les solutions existent déjà, je trouve que cette solution Aquarius n'apporte rien.

matth21
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 1125
Date d'inscription : 26/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Ven 29 Juil 2016 - 13:01

@Matth21, il y a plusieurs façons de considérer l'usage d'un véhicule électrique ZEV: 1) perso je trouve très plaisant de rouler en électrique, mais je parcours rarement 400km d'un coup; je n'ai donc pas besoin d'embarquer 300kg de batteries qui de plus vont me coûter cher à l'achat ou à la location; un aquarius m'encourage à me satisfaire de 12kW.h en sécurisant une éventuelle extension d'usage; j'imagine même que la revente en occasion sera meilleure avec aquarius
2) j'en connais qui ne se satisfont pas du nécessaire, en veulent toujours plus que plus, et n'hésiteraient pas à s'endetter pour avoir un pack batteries de 100kW.h de 500kg
3) et il ya ceux qui n'y connaissent rien et qui achèteront le pack maxi parce qu'un vendeur leur dira que c'est mieux pour la planète, alors que c'est un peu du gaspillage si le client n'a pas un boulot qui lui impose souvent 300km dans une journée

Quant au mild Hybrid, PSA bizarrement ne communique pas les résultats de tous les essais réalisés depuis trois ans, après avoir affirmé dès 2014 que ce serait mis en service dès 2017 en segment B,C, D, sur essence et diesel.
Et d'autres constructeurs, tel Toyota persiste avec le full hybrid sur l'Auris par exemple , et sur Lexus à 45k€ en  4x4 avec la technologie similaire à hybrid4 que PSA commercialise encore sur 508 . PSA était donc précurseur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par c-dolu le Ven 29 Juil 2016 - 17:43

L'intérêt du dispositif, c'est qu'il n'y a pas besoin de disposer d'une prise de recharge. La majorité des personnes en ville n'ont pas de garage ou celui-ci n'est pas électrifié. Il n'y a qu'à la campagne ou dans les lotissements que la recharge est plus simple.
Pour ma part, j'ai toujours besoin d'un véhicule polyvalent mais je ne voudrais pas acheter à nouveau une 100 % thermique.
Je verrai en 2018...
:)
avatar
c-dolu
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 2013
Voitures : DS5 H
Date d'inscription : 18/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Ven 29 Juil 2016 - 18:40

L'intérêt du dispositif, c'est qu'il n'y a pas besoin de disposer d'une prise de recharge. La majorité des personnes en ville n'ont pas de garage ou celui-ci n'est pas électrifié.

très vrai
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Sm-art le Ven 29 Juil 2016 - 18:44

matth21 a écrit:Toujours PSA, va atteindre prochainement l'objectif de 2,0l/100km sur les véhicules thermiques notamment avec HYbridEco

L'objectif 2 ou 3L Il y a au moins 30 ans que l'on sait faire très simplement avec la techno thermique...


Sm-art
Débutant
Débutant

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 28/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Ven 29 Juil 2016 - 18:49

sur quel véhicule?
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Sam 30 Juil 2016 - 8:04

c-dolu a écrit:L'intérêt du dispositif, c'est qu'il n'y a pas besoin de disposer d'une prise de recharge. ...
je ne voudrais pas acheter à nouveau une 100 % thermique.
Je verrai en 2018...:)
effectivement, si le pack batterie de 12kW.h est divisé en deux parties A et B, la A peut-être rechargée pendant que la B alimente le moteur; et l'aquarius de 35kW avec un bon rendement mettra 20mn pour recharger 6kW.h en A pendant que la voiture sur route normale aura parcouru 25km et n'aura pas déjà vidé la partie B . il y aura donc des moments de vrai "Zéro Émission de CO2". Mais l'avantage économique du système reste l'usage exceptionnel pour des parcours devenus possible d'un seul trait au-delà de l'autonomie fournie par les 12kW.h, lesquels coûteront moins chers en recharge au garage de l'immeuble (15ct le KW.h) qu'avec l'aquarius en roulage (environ 40ct le kW.h)
Quant au choix de l'élec totale ou en thermique-hybride rechargeable, voire avec Aquarius, chez PSA ce sera dès juin 2019 sur les nouvelles DS3X et 4X


Dernière édition par Gédéon le Dim 31 Juil 2016 - 17:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Sm-art le Dim 31 Juil 2016 - 14:36

C-vava a écrit:sur quel véhicule?

Tous les constructeurs en ont développé comme par exemple Lupo chez VW ou Vesta chez Renault ou la série Eco 2000 chez Citroen.

La seule raison de non commercialisation de ces protos c'était le prix ou plus exactement que les clients potentiels n'étaient pas prets à dépenser une fortune dans ce type de voiture mais maintenant vu le tarif des modèles électriques l'équation économique ne serait plus sans solution...

Sm-art
Débutant
Débutant

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 28/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Dim 31 Juil 2016 - 14:53

ok que du proto en conditions très favorable
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Jeu 15 Sep 2016 - 18:20

L'imprimante 3D arrive chez les constructeurs et PSA ne veut pas être en reste et se rapproche d'une start-up américaine :yes: 
Voici un article d'aujourd'hui dans Les Echos (je l'ai copié sinon on ne peut pas le visualiser) :

PSA se rapproche d’une start-up américaine spécialisée dans cette technologie qui a le vent en poupe dans chez les grands industriels.

Pour l'heure, PSA n'a pas encore appuyé sur le bouton. Mais le constructeur français vient de franchir une étape dans l'impression 3D, en signant une « lettre d'intention » avec Divergent 3D, une société californienne. L'intention des nouveaux partenaires ? Voir comment adapter cette nouvelle méthode de fabrication à l'industrie automobile. « Rien n'est encore calé, on va regarder précisément ce qu'on peut faire ensemble », dit-on chez PSA.
En l'espèce, il s'agit de glisser des imprimantes 3D dans la chaîne de production des usines du groupe - et ainsi «réduire le poids total du véhicule, la complexité de fabrication tout en permettant une flexibilité quasi infinie en termes de conception », pointe Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, dans le communiqué.

Aujourd'hui, le constructeur automobile dispose bien d'une petite flotte de ces machines, mais dans ces centres de conception. « On s'en sert déjà pour le prototypage. Mais on regarde côté industriel », expliquait en juillet Yann Vincent, le directeur industriel de PSA, pour qui la technologie s'avère « intéressante » dans un premier temps pour réparer rapidement les machines, voire plus tard pour produire des véhicules. A vrai dire, on trouve déjà des pièces réalisées par des imprimantes 3D dans l'habitacle et la calandre des concepts DS E-Tense, ou Peugeot Fractal, présentés en 2015 et 2016.

Une supercar en 44 heures...

Pour aller plus loin, PSA mise donc sur son nouvel associé américain, qui conçoit à la fois du logiciel et des machines. Divergent, qui a accueilli début septembre le groupe français Altran, s'est illustré ces derniers temps avec la « Blade », une « supercar » entièrement réalisée grâce à l'impression 3D.... en 44 heures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Jeu 15 Sep 2016 - 18:34

l'imprimante 3D peut aussi permettre de remédier à une faiblesse avérer sur une pièce en modifiant ses caractéristiques en direct lors du changement de celle ci après une casse la pièce fabriqué en directe sera ainsi plus résistante que celle remplacée
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Jeu 15 Sep 2016 - 19:51

Je pense qu'on est au début d'une ère nouvelle pour toute l'industrie et même le bâtiment car en Italie, à confirmer, une entreprise a mis au point une imprimante 3D pour réaliser de petites maisons pour des sans abris ou suite à des catastrophes :good:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Jeu 15 Sep 2016 - 21:51

en chine il font des maisons
un jour il suffira de prendre 2 ou 3 photos et d'imprimer nos miniatures nous même c'est déjà faisable mais il y a encore de la mise au point a faire
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Mark_v le Ven 16 Sep 2016 - 9:52

Peugeot-Citroën lance un programme pour attirer les développeurs

Le groupe PSA Peugeot-Citroën lance son programme PSA Group for Developers. En s'appuyant sur le PaaS Bluemix d'IBM et sur l'API Rest de PSA, les développeurs vont pouvoir imaginer et proposer jusqu'à la fin de cette année leurs idées d'applications sur un thème bien précis : « Santé et bien-être pour la voiture connectée ».
L’open innovation est sur toutes les lèvres dans les grands groupes français et PSA Peugeot-Citroën n'y fait pas exception. Après 4 hackathons dont le dernier tenu en Chine, sa division Véhicules et Services connectés lance le programme PSA Group for Developers pour recueillir des idées d’applications sur un thème imposé : « Santé et bien-être pour la voiture connectée ». Le site a été ouvert hier dans le cadre d’un meet-up organisé par PSA au Village by CA (l’espace d’open innovation ouvert à Paris par le Crédit Agricole il y a 2 ans). Pour mettre au point leur projet, les développeurs pourront s’appuyer sur les outils du PaaS Bluemix d’IBM et sur l’API Rest du constructeur automobile, celle-ci leur permettant d’accéder aux données remontées des véhicules dans trois domaines : télémétrie, maintenance et corrélation.

Le programme s’achèvera à la fin de l’année sur un premier filtrage des projets. Pour l’instant, les développeurs vont accéder à des données virtuelles venant d’un nombre réduit de véhicules de test. L’objectif étant ici de présenter le type de données qu’il sera possible d’utiliser : position GPS, kilométrage, état du moteur sur température d’huile, vitesse moyenne, consommation instantanée, vitesse du moteur, etc. « Une dizaine de types de données de base vont permettre de faire des prédictions sur les pannes », explique notamment Thomas Quartier, responsable du département Développement et opération pour les Services connectés. Par la suite, si le développeur veut exploiter des données réelles, « nous passerons dans un mode de contractualisation », précise-t-il. Après le premier filtrage, une relation plus fine pourra s’établir avec certains développeurs « pour identifier des start-upers en relation avec nos besoins. C’est ainsi que nous arrivons dans des phases d’incubation », expose Thomas Quartier.

Un SDK prévu sur la roadmap

Voilà trois ans que PSA a créé sa division Services mobiles et connectés, dirigée par Brigitte Courtehoux. Le constructeur équipe déjà ses voitures de boîtiers permettant d’appeler les urgences et d’envoyer des SMS en cas d’accident. Une vingtaine de boîtiers en 1ère ou 2ème monte sont déjà opérationnels. Avec cette capacité à exploiter les données remontées et, plus tard, de s’interconnecter avec d’autres véhicules « s’ouvre devant nous un nouveau périmètre d’usages et de services », pointe Thomas Quartier. « Co-innover avec d’autres acteurs va nous permettre de confirmer ces business models et c’est à nous de proposer cette co-innovation ». Les données sont collectées des véhicules après avoir obtenu l’accord des clients. Elles sont ensuite préparées pour fournir un bon niveau de qualité aux développeurs. Ces derniers pourront récupérer par ailleurs sur Bluemix d’autres API, pour enrichir leurs applications, en particulier les API cognitives de Watson et les données météorologiques de The Weather Company.
« Si le programme PSA Group for Developers (PG4D) est un succès, nous pourrons aller plus vite et plus loin, et ouvrir d’autres opportunités dans d’autres domaines et peut-être sur d’autres régions du monde. En Corée, les attentes sont vives », souligne Thomas Quartier. « Avec ce programme, nous travaillons à court terme. Mais avant 2020, dans notre roadmap sur notre 3ème génération de boîtiers, nous prévoyons un SDK ». Celui-ci permettra aux développeurs d’installer des éléments dans la voiture, mais cela peut avoir aussi des implications sur la responsabilité du constructeur. Pour l’instant, rien de tel n’est prévu. D'autres constructeurs comme Ford ont également des programmes pour attirer les développeurs d'apps vers leur écosystème.

[url=Le groupe PSA Peugeot-Citroën lance son programme PSA Group for Developers. En s'appuyant sur le PaaS Bluemix d'IBM et sur l'API Rest de PSA, les développeurs vont pouvoir imaginer et proposer jusqu'à la fin de cette année leurs idées d'applications sur un thème bien précis : « Santé et bien-être pour la voiture connectée ». L’open innovation est sur toutes les lèvres dans les grands groupes français et PSA Peugeot-Citroën n'y fait pas exception. Après 4 hackathons dont le dernier tenu en Chine, sa division Véhicules et Services connectés lance le programme PSA Group for Developers pour recueillir des idées d’applications sur un thème imposé : « Santé et bien-être pour la voiture connectée ». Le site a été ouvert hier dans le cadre d’un meet-up organisé par PSA au Village by CA (l’espace d’open innovation ouvert à Paris par le Crédit Agricole il y a 2 ans). Pour mettre au point leur projet, les développeurs pourront s’appuyer sur les outils du PaaS Bluemix d’IBM et sur l’API Rest du constructeur automobile, celle-ci leur permettant d’accéder aux données remontées des véhicules dans trois domaines : télémétrie, maintenance et corrélation. Le programme s’achèvera à la fin de l’année sur un premier filtrage des projets. Pour l’instant, les développeurs vont accéder à des données virtuelles venant d’un nombre réduit de véhicules de test. L’objectif étant ici de présenter le type de données qu’il sera possible d’utiliser : position GPS, kilométrage, état du moteur sur température d’huile, vitesse moyenne, consommation instantanée, vitesse du moteur, etc. « Une dizaine de types de données de base vont permettre de faire des prédictions sur les pannes », explique notamment Thomas Quartier, responsable du département Développement et opération pour les Services connectés. Par la suite, si le développeur veut exploiter des données réelles, « nous passerons dans un mode de contractualisation », précise-t-il. Après le premier filtrage, une relation plus fine pourra s’établir avec certains développeurs « pour identifier des start-upers en relation avec nos besoins. C’est ainsi que nous arrivons dans des phases d’incubation », expose Thomas Quartier. Un SDK prévu sur la roadmap Voilà trois ans que PSA a créé sa division Services mobiles et connectés, dirigée par Brigitte Courtehoux. Le constructeur équipe déjà ses voitures de boîtiers permettant d’appeler les urgences et d’envoyer des SMS en cas d’accident. Une vingtaine de boîtiers en 1ère ou 2ème monte sont déjà opérationnels. Avec cette capacité à exploiter les données remontées et, plus tard, de s’interconnecter avec d’autres véhicules « s’ouvre devant nous un nouveau périmètre d’usages et de services », pointe Thomas Quartier. « Co-innover avec d’autres acteurs va nous permettre de confirmer ces business models et c’est à nous de proposer cette co-innovation ». Les données sont collectées des véhicules après avoir obtenu l’accord des clients. Elles sont ensuite préparées pour fournir un bon niveau de qualité aux développeurs. Ces derniers pourront récupérer par ailleurs sur Bluemix d’autres API, pour enrichir leurs applications, en particulier les API cognitives de Watson et les données météorologiques de The Weather Company. « Si le programme PSA Group for Developers (PG4D) est un succès, nous pourrons aller plus vite et plus loin, et ouvrir d’autres opportunités dans d’autres domaines et peut-être sur d’autres régions du monde. En Corée, les attentes sont vives », souligne Thomas Quartier. « Avec ce programme, nous travaillons à court terme. Mais avant 2020, dans notre roadmap sur notre 3ème génération de boîtiers, nous prévoyons un SDK ». Celui-ci permettra aux développeurs d’installer des éléments dans la voiture, mais cela peut avoir aussi des implications sur la responsabilité du constructeur. Pour l’instant, rien de tel n’est prévu. D'autres constructeurs comme Ford ont également des programmes pour attirer les développeurs d'apps vers leur écosystème.]Le groupe PSA Peugeot-Citroën lance son programme PSA Group for Developers. En s'appuyant sur le PaaS Bluemix d'IBM et sur l'API Rest de PSA, les développeurs vont pouvoir imaginer et proposer jusqu'à la fin de cette année leurs idées d'applications sur un thème bien précis : « Santé et bien-être pour la voiture connectée ». L’open innovation est sur toutes les lèvres dans les grands groupes français et PSA Peugeot-Citroën n'y fait pas exception. Après 4 hackathons dont le dernier tenu en Chine, sa division Véhicules et Services connectés lance le programme PSA Group for Developers pour recueillir des idées d’applications sur un thème imposé : « Santé et bien-être pour la voiture connectée ». Le site a été ouvert hier dans le cadre d’un meet-up organisé par PSA au Village by CA (l’espace d’open innovation ouvert à Paris par le Crédit Agricole il y a 2 ans). Pour mettre au point leur projet, les développeurs pourront s’appuyer sur les outils du PaaS Bluemix d’IBM et sur l’API Rest du constructeur automobile, celle-ci leur permettant d’accéder aux données remontées des véhicules dans trois domaines : télémétrie, maintenance et corrélation. Le programme s’achèvera à la fin de l’année sur un premier filtrage des projets. Pour l’instant, les développeurs vont accéder à des données virtuelles venant d’un nombre réduit de véhicules de test. L’objectif étant ici de présenter le type de données qu’il sera possible d’utiliser : position GPS, kilométrage, état du moteur sur température d’huile, vitesse moyenne, consommation instantanée, vitesse du moteur, etc. « Une dizaine de types de données de base vont permettre de faire des prédictions sur les pannes », explique notamment Thomas Quartier, responsable du département Développement et opération pour les Services connectés. Par la suite, si le développeur veut exploiter des données réelles, « nous passerons dans un mode de contractualisation », précise-t-il. Après le premier filtrage, une relation plus fine pourra s’établir avec certains développeurs « pour identifier des start-upers en relation avec nos besoins. C’est ainsi que nous arrivons dans des phases d’incubation », expose Thomas Quartier. Un SDK prévu sur la roadmap Voilà trois ans que PSA a créé sa division Services mobiles et connectés, dirigée par Brigitte Courtehoux. Le constructeur équipe déjà ses voitures de boîtiers permettant d’appeler les urgences et d’envoyer des SMS en cas d’accident. Une vingtaine de boîtiers en 1ère ou 2ème monte sont déjà opérationnels. Avec cette capacité à exploiter les données remontées et, plus tard, de s’interconnecter avec d’autres véhicules « s’ouvre devant nous un nouveau périmètre d’usages et de services », pointe Thomas Quartier. « Co-innover avec d’autres acteurs va nous permettre de confirmer ces business models et c’est à nous de proposer cette co-innovation ». Les données sont collectées des véhicules après avoir obtenu l’accord des clients. Elles sont ensuite préparées pour fournir un bon niveau de qualité aux développeurs. Ces derniers pourront récupérer par ailleurs sur Bluemix d’autres API, pour enrichir leurs applications, en particulier les API cognitives de Watson et les données météorologiques de The Weather Company. « Si le programme PSA Group for Developers (PG4D) est un succès, nous pourrons aller plus vite et plus loin, et ouvrir d’autres opportunités dans d’autres domaines et peut-être sur d’autres régions du monde. En Corée, les attentes sont vives », souligne Thomas Quartier. « Avec ce programme, nous travaillons à court terme. Mais avant 2020, dans notre roadmap sur notre 3ème génération de boîtiers, nous prévoyons un SDK ». Celui-ci permettra aux développeurs d’installer des éléments dans la voiture, mais cela peut avoir aussi des implications sur la responsabilité du constructeur. Pour l’instant, rien de tel n’est prévu. D'autres constructeurs comme Ford ont également des programmes pour attirer les développeurs d'apps vers leur écosystème.[/url]
avatar
Mark_v
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 1664
Localisation : Haute-Savoie ; Hérault
Voitures : C4 Grand Picasso Exclusive 150 HDI - Berlingo XTR (Xantia et C5 2.0 i Exclusive, ZX Volcane, AX Sport avant...) Moto 650 GSF BANDIT S + GSR 750 GP ECSTAR
Date d'inscription : 05/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Sm-art le Ven 16 Sep 2016 - 11:26

HUON a écrit:Je pense qu'on est au début d'une ère nouvelle pour toute l'industrie....

Ben non pas vraiment... c'est un peu comme pour la voiture électrique les marketeux veulent vous faire croire que c'est tout nouveau tout beau

qu'il faut acheter tout de suite, qu'on peut plus vivre sans....

Dans la réalité c'est un vieux truc remis au gout du jour dont on se servait déjà pour faire des protos et maquettes il a 40 ans... LOL

https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9r%C3%A9olithographie




Sm-art
Débutant
Débutant

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 28/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Ven 16 Sep 2016 - 12:21

« Une dizaine de types de données de base vont permettre de faire des prédictions sur les pannes », explique notamment Thomas Quartier

c'est sans compter sur la physique quantique qui commence a faire de plus en plus d’émule dans le milieu scientifique.
  cela a été prouvé par une étude américaine basée sur l'utilisation de logiciel spécifique par toute une population d'individu et maintenant démontré par la physique quantique  
Nous Avons une influence et communiquons avec ce que nous utilisons (ordi voiture tel etc) ce qui explique pourquoi certain sont souvent en panne et d'autre n'en ont jamais avec le même matos
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Lun 26 Sep 2016 - 8:16

je ne sais pas trop où placer cette info car elle concerne un type de carburant (une technologie) désormais privilégié pour respecter la norme euro 6.2 de rejets à minima de CO2
Eh bien imaginons et vérifions que FCA, pour sa Giulia magnifique, propose 14 versions avec toutes des moteurs diesel !
que ne dirait-on pas d'une 508 sans moteur essence!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par C-vava le Lun 26 Sep 2016 - 12:17

Nul n'est prophète en son pays ;)
avatar
C-vava
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 30716
Age : 58
Localisation : Cambrai
Voitures : C3I HDI collection, C4II confort HDI90
Date d'inscription : 15/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Mark_v le Lun 26 Sep 2016 - 12:40

Dongfeng s'intéresse au moteur français MCE-5


http://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/dongfeng-s-interesse-au-moteur-francais-mce-5_428243

Le partenaire industriel chinois du Groupe PSA vient de signer un accord avec la société française MCE-5 pour un accord concernant la production du moteur à taux de compression variable VCR-i.



MCE-5 vient de signer un accord avec Dongfeng, pour la commercilisation en série d'un moteur à taux de compression variable en 2020.
(c) Droits réservés
C'est en 2020 que la production des premières voitures Dongfeng mues par un moteur à taux de compression variable verront le jour en série. En effet, l'industriel chinois, partenaire du Groupe PSA, a signé un accord pour un programme de développement avec la société lyonnaise MCE-5 Development, qui a travaillé depuis plusieurs années à la mise au point d'un moteur quatre-cylindres à taux de compression variable. MCE-5 Development permet une diminution de la consommation et des émissions de CO2 de l'ordre de 30 % par rapport à un moteur essence standard.
A l'heure actuelle, on ignore encore si le moteur VCRi sera cantonné à Fengshen, la marque chinoise de Dongfeng Motors. En effet, l'industriel actionnaire du Groupe PSA pourrait être tenté d'en faire profiter Peugeot, Citroën et DS Automobiles. Rappelons que le français suivait avec intérêt le développement du moteur VCRi.
D'un point de vue technique, le moteur VCRi (pour Variable Compression Ratio intelligent) fait varier le taux de compression de ses cylindres en continu. Une roue dentée liée au couple piston-bielle permet au piston de décrire un mouvement parfaitement vertical, quelle que soit sa position et quel que soit le taux de compression adopté. Ainsi, les frottements dus aux forces radiales, sont fortement réduits. Il est alors possible d'exploiter totalement l'avantage du taux de compression variable, en termes de consommation.
Le taux de compression variable MCE-5 ne se montre pas optimal dans toutes les situations de conduite. Le propre du VCRi est de savoir tirer profit d'un taux de compression plus élevé, synonyme de meilleur rendement. Or les taux de compression élevés ne sont applicables qu'à bas régimes. Un conducteur qui a tendance à "tirer" les rapports n'exploitera par conséquent pas tous les avantages de son moteur à taux de compression variable. Ceci favorise nettement les chiffres de consommation officiels, obtenus selon un cycle normalisé où le moteur est peu sollicité dans les hauts régimes.
Dongfeng ne sera toutefois pas le premier à commercialiser un moteur à taux de compression variable. Dès le Mondial de l'Automobile, le constructeur japonais Infiniti dévoilera en effet le VC-T, premier bloc de ce type commercialisé en série. Pour l'instant, le principe de fonctionnement précis n'a pas été dévoilé ; il sera a priori différent de celui engagé par MCE-5.
avatar
Mark_v
Apprenti
Apprenti

Nombre de messages : 1664
Localisation : Haute-Savoie ; Hérault
Voitures : C4 Grand Picasso Exclusive 150 HDI - Berlingo XTR (Xantia et C5 2.0 i Exclusive, ZX Volcane, AX Sport avant...) Moto 650 GSF BANDIT S + GSR 750 GP ECSTAR
Date d'inscription : 05/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Lun 26 Sep 2016 - 16:03

Re: [SUJET OFFICIEL] PSA/Dongfeng

 par Gédéon le Sam 24 Sep 2016 - 7:00
l'info a été ressortie du placard par un blogueur en mal d'info car on pouvait lire l'an passé:
  À la date du 05/10/2015 "Quinze ans après sa création, MCE-5 vient de signer son premier contrat de licence pour son moteur à compression variable VCRi, économe en énergie. “Le client est un constructeur chinois de premier plan”, se réjouit Henri Trintignac qui a rejoint MCE-5 début 2015. Le contrat, qui va générer “des revenus conséquents” sur les prochains mois – MCE-5 va boucler 2015 sur un chiffre d’affaires de “plusieurs millions d’euros” – va permettre à l’entreprise de poursuivre son développement. Le moteur VCri doit être amené à maturité dans la période 2016-2020 avant industrialisation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Lun 26 Sep 2016 - 19:14

'information ne vient pas d'un blogueur mais de Chalenge.fr..... :jap:
L'information a été reprise par le site Auto.innovations qui est réputé pour le sérieux de ses informations et ses qualités techniques.
Mais comme d'autres informations tout peut arriver... :bye:

Voici l'article: http://www.auto-innovations.com/communique/874.html


@gédéon; merci de lire le dossier de presse joint au communiqué qui date de 2016, pas de 2015 et l'on voit, entre autre, que le moteur  bien évolué tant dans ses caractéristiques que dans son architecture technique. :D

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Lun 26 Sep 2016 - 19:38

MCE-5 a pu profiter de la manne tombée de Donfeng pendant un an, mais il s'agit avec cette pub de remettre le couvert pour attirer d'autres constructeurs
rien de plus!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Lun 26 Sep 2016 - 20:03

Une mise en série avec Donfeng avant 2020.......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Invité le Mar 27 Sep 2016 - 8:46

en septembre 2017, un FAP sur les échappements de moteurs essence à injection directe, sur les voitures neuves


http://www.auto-moto.com/actualite/environnement/antipollution-la-norme-euro%E2%80%AF6-pour-les-nuls-20231.html#item=1
l’actuelle norme Euro 6 autorise les moteurs essence à émettre dix fois plus de particules (en nombre) que les diesels. Il faudra attendre le prochain volet de la norme, en 2017, pour que tout le monde soit enfin sur un pied d’égalité. Dans l’intervalle, les moteurs essence à injection directe devront adopter, à leur tour, un filtre à particules. Son coût sera toutefois moins élevé que celui des diesels. On l’estime à 70 € pour un moteur de 1.5 litre de cylindrée et jusqu’à 110 € pour un 3 litres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: [INFORMATION] PSA: Les nouvelles technologies

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 21 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum